Rechercher un poste
Membres
Alerte mail

Les prévisions d'embauche en 2012 sur l'IDF

Les recrutements projetés par les entreprises franciliennes sont en augmentation cette année. C’est ce qui ressort de la récente enquête de Pôle emploi sur les besoins en main d’œuvre. Gros plan sur les recrutements prévus et les secteurs pourvoyeurs d’emplois.

 

Sans surprise, l’Île-de-France bénéficie du marché de l’emploi le plus attractif de l’Hexagone. De grands groupes industriels y ont installé leurs sièges sociaux, faisant du tissu économique francilien le plus dynamique de France.

 

Rien d’étonnant, donc, à ce que les prévisions d’embauches augmentent de 9 % dans la région. Les besoins en main d’œuvre ne cessent effectivement de grimper. Les employeurs annoncent 288 100 recrutements en 2012, contre 263 100 l’an passé. Autre fait marquant : 38 % des entreprises de plus de 50 salariés prévoient de renforcer leur effectif. Soit 2 % de plus qu’en 2011 et 7 % de mieux qu’en 2010.

 

Le tertiaire majoritaire

Parmi les secteurs porteurs, le tertiaire tient le haut du pavé. À l’instar des années précédentes, ce domaine d’activité concentre 75 % des intentions de recrutement. Les services techniques et scientifiques annoncent 56 879 recrutements prévisionnels. Viennent ensuite l’information et la communication avec 31 086 embauches anticipées. Si ces deux sphères d’activité accusent un recul de deux points par rapport à l’année précédente, elles n’en représentent pas moins un tiers des emplois planifiés dans l’ensemble du tertiaire.

 

Par ailleurs, du fait de la forte implantation de l’industrie touristique dans la région, l’hôtellerie et la restauration représentent 10 % des besoins, de concert avec le secteur des services à la personne. Ce dernier constitue un casse-tête pour les employeurs qui constatent des difficultés à pourvoir 37,1 % des postes.

 

Dans le domaine de la santé et de l’action sociale, 29 241 embauches sont prévues. Quant à l’hébergement et la restauration, 31 086 offres d’emploi devraient être proposées dans ce secteur. Au total, ce sont donc 107 675 projets d’emploi qui sont annoncés dans la vente, le tourisme et les services.

 

Les ingénieurs en tête

Les cadres et les ingénieurs études, recherche et développement ou informatique font partie des métiers les plus prisés cette année avec 15 018 recrutements attendus. En particulier dans les Hauts-de-Seine, à Paris et dans les Yvelines.

 

Cette forte demande engendre une pénurie de profils puisque 62,6 % des projets de recrutement sont jugés difficiles par les employeurs franciliens. Parce que la région parisienne compte de nombreuses infrastructures culturelles, les artistes et les professionnels du spectacle arrivent en second dans le recrutement des fonctions d’encadrement, avec respectivement 9183 et 4549 embauches prévues.

 

Une demande polarisée principalement sur Paris, en Seine Saint-Denis et en Essonne. Et si les contrats offerts sont pour moitié saisonniers sur ces postes, la saisonnalité est en baisse dans la région francilienne de manière globale, chutant de 5,6 points pour ne toucher que 11,9 % des emplois prévus.

Avant d'envoyer votre candidature, nous vous invitons à prendre connaissance des mentions légales du site et particulièrement le texte sur la loi informatique et liberté. En soumettant votre CV, vous reconnaissez avoir pris connaissance de ce texte.