Rechercher un poste
Membres
Alerte mail

Conjoncture 2011 : la reprise en ligne de mire

En cette fin d’année 2010, le BTP sort de l’épais brouillard dans lequel il était plongé et aborde 2011 avec une vue un peu plus dégagée. Certes, tous les indicateurs ne sont pas repassés au vert, mais le dynamisme des promoteurs immobiliers et des communes donnent des raisons d’être optimiste.

Quelle sera la qualité du millésime 2011 ? Le vin et le BTP ont ceci de commun qu’il est difficile d’établir des généralités tant il existe, entre les territoires, une grande diversité de situations. Néanmoins, si l’on en reste à une échelle globale, l’embellie s’annonce. Dans le bâtiment, les diverses prévisions font état d’une croissance comprise entre 1,4 % et 2,2 %. Une reprise timide certes, mais qui fait suite à trois années de baisse et qui s’appuie sur des bases solides : peu de stocks de logements, des taux d’intérêt bas, des marchés d’éco-efficacité énergétiques qui décollent… Un dynamisme qui devrait se traduire en termes d’emploi. La FFB estime que 10 000 à 15 000 postes pourraient être créés (5 000 intérimaires et 5 000 à 10 000 salariés). Dans les travaux publics, les prévisions sont moins engageantes. Certes l’activité devrait progresser (+2,5 % en valeur) mais les entrepreneurs, inquiets, se livrent une concurrence acharnée et leurs marges en font les frais. Le dérapage du calendrier des grands projets inquiète la FNTP qui annonce le chiffre de 45 000 postes menacés si la filière ne retrouve pas un minimum de visibilité.

source : lemoniteur.fr

Avant d'envoyer votre candidature, nous vous invitons à prendre connaissance des mentions légales du site et particulièrement le texte sur la loi informatique et liberté. En soumettant votre CV, vous reconnaissez avoir pris connaissance de ce texte.